A la manière d'Alexander Calder 2 Télécharger le pdf
A la manière d'Alexander Calder 2

A la manière d'Alexander Calder 2

CE QUE LES ENFANTS VONT EXPLORER :

Au cours de l’activité, les enfants vont découvrir après avoir observé une oeuvre de Calder, le principe de construction d’un mobile sur deux plans. En utilisant les possibilités d’un matériau (le grillage « à poule »), ils vont expérimenter les possibilités poétiques de la composition plastique.Les échanges pendant les étapes de réalisation doivent être encouragés pour multiplier les observations sur les effets et messages obtenus.

MATÉRIEL :

  • Feuilles blanches d’un seul format
  • Des tiges métalliques permettant de suspendre et équilibrer les formes
  • Du fil de nylon
  • Du grillage à poule grandes mailles
  • Un cercle métallique ou des branches
  • Gouache acrylique brillante type Acrylcolor
  • Un moule pour réaliser des petits éléments de décor (boutons ou lettres)
  • Du plâtre de moulage de précision

OBJECTIFS VISÉS :

  • Inventer, fabriquer et détourner des objets ou des matériaux
  • Intervenir sur des objets pour les mettre en scène
  • Manipuler des objets à des fins poétiques
  • Établir une relation entre l’objet fini et sa fonction

Présenter une reproduction de la sculpture « Glass fish! » de Calder (1955). Installer une discussion collective pour que chacun exprime ce qu’il ressent face à l’oeuvre, ce qui est amusant, quelle est l’idée développée par l’artiste, quelle est la structure « squelette » utilisée.

Proposer un temps individuel ou en petits groupes pour que chacun développe sur le même principe avec un morceau de grillage, un projet artistique :- quelles peuvent être les variantes (la forme d’ensemble donnée à l’objet, les éléments qui sont suspendus entre les mailles du grillage, le choix des couleurs des objets suspendus…), - quel message d’ensemble la composition peut-elle présenter (un texte, des mots, le portrait symbolique d’une personne, d’une situation, d’un lieu…).

Une fois que toutes ces pistes auront été discutées collectivement, prévoir un temps individuel assez long pour que chacun puisse mettre en oeuvre son projet artistique.

Interrompre régulièrement le travail individuel par des temps collectifs d’échanges pour commenter les effets obtenus, poser des questions, émettre ou améliorer des idées…

Proposer de réaliser des moulages avec les plaques de décors à mouler et faire chercher collectivement, tout ce que ces nouvelles formes peuvent apporter aux projets initiaux : centrer l’ensemble de la composition autour d’une thématique, de l’écriture d’un message…

Une fois que chaque projet sera suffisamment avancé, demander à chacun la réalisation qu’il préfère et les raisons de son choix.

Proposer de réaliser des moulages avec les plaques de décors à mouler et faire chercher collectivement, tout ce que ces nouvelles formes peuvent apporter aux projets initiaux : centrer l’ensemble de la composition autour d’une thématique, de l’écriture d’un message…

Une fois que chaque projet sera suffisamment avancé, demander à chacun la réalisation qu’il préfère et les raisons de son choix

Faire observer collectivement les productions, observer les mises en mouvement, rechercher comment le projet initial pourrait être encore amélioré : le rapport entre la forme du «squelette » et les objets suspendus…

L’important est que les enfants réalisent que le champ des possibles est infini.

Si possible, prendre des photos des réalisations en faisant varier la direction des sources de lumière pour voir les effets induits.

Avec les mêmes matériaux, il est possible de créer des « attrape-rêves » en mettant en scène des messages ou des moulages de toutes sortes.