A la manière d'Alexander Calder 3 Télécharger le pdf
A la manière d'Alexander Calder 3

A la manière d'Alexander Calder 3

CE QUE LES GENS VONT EXPLORER :

Avec cette activité, les enfants vont découvrir et expérimenter le travail en volume par assemblages et constructions successives. Ils devront aussi s’intéresser à la recherche des points d’équilibre. Leurs réalisations les conduiront à observer des réalisations porteuses des questions que posent l’espace, l’objet et l’architecture.

Remarque :

L’activité peut se prêter autant à des compositions collectives qu’individuelles. Les formats des triangles proposés influenceront énormément les compositions. Une fois les premières manipulations réalisées, il sera intéressant de proposer de sortir des formats initiaux pour travailler avec de très grands formats de carton ou ajouter des formes différentes (cercles, ovales…).

MATÉRIEL :

  • Cartons récupérés ou carton plume
  • Gouache Acrylcolor glossy acrylique avec ou sans paillettes
  • Cutter pour l’enseignant
  • Reproductions des modèles joints

OBJECTIFS VISÉS :

  • Agir sur le volume par des assemblages
  • Explorer les conditions du déploiement des volumes dans l’espace
  • Expérimenter les notions d’équilibre et de déséquilibre de volumes
  • S’intéresser aux applications architecturales
  • Découvrir comment la mise en espace d’une œuvre induit des effets chez le spectateur.

Présenter les triangles et au cours d’un échange collectif, imaginer quelle va être l’activité.

Orienter rapidement les discussions en disant que le projet artistique permettra de s’intéresser aux équilibres ou déséquilibres.

Une fois que le groupe a compris le sens de l’activité, assembler un certain nombre de triangles et les faire tenir entre eux sans déséquilibrer la construction, commencer par faire dessiner puis découper tous les triangles.

La position des encoches n’est pas déterminante, la hauteur des triangles non plus, tout sera fonction du format des cartons réunis.

Une fois tous les triangles découpés, les recouvrir de couleurs si possible très vives.

Une fois que les formes seront sèches, installer les élèves en groupes de manière à ce que chacun puisse s’essayer aux assemblages. Insister pour que la figure « tienne debout » en permanence.

Important : il est possible de mettre une encoche dans une autre ou de mettre une encoche sur une arête sans encoche, cela n’a pas d’importance.

Multiplier les pauses pour que chacun observe et commente les réalisations.
Selon les réalisations produites, ajouter des contraintes : avoir plus de lignes verticales que d’horizontales, avoir tous les petits triangles d’un seul côté…

Multiplier les pauses pour que chacun observe et commente les réalisations.

Selon les réalisations produites, ajouter des contraintes : avoir plus de lignes verticales que d’horizontales, avoir tous les petits triangles d’un seul côté…

POUR CONTINUER :

  • L’activité peut être prolongée par la recherche de reproductions des « stabiles » ou « mobilesstabiles» d’Alexander Calder qui lui ont valu une reconnaissance internationale.
  • Ces stabiles sont d’importantes structures métalliques assemblées dont certaines sont mises en mouvement.
  • Si des photos des réalisations peuvent être prises, les enfants découvriront par des effets de cadrages et de gros plans comment modifier la perception de l’œuvre selon la manière dont cette dernière sera, partiellement ou totalement, mise en scène.