Tissages détissés ( NEW ) Télécharger le pdf
Tissages détissés ( NEW )

Tissages détissés ( NEW )

Ce que les enfants vont explorer

 

Avec cette activité, les enfants vont créer des compositions plastiques infinies en tirant parti des effets produits par leurs gestes graphiques, des effets du hasard et du jeu entre des graphismes structurés et des graphismes libres. Ce travail les engagera dans une grande spontanéité créative car ils devront adapter leurs gestes graphiques en permanence.

Matériel

• Des feuilles de papier un peu épais

• Des marqueurs peinture de type SKRIB gouache

Objectifs visés

• Mettre en oeuvre un projet artistique

• Tirer parti de gestes maîtrisés ou fortuits, saisir les effets du hasard

• Adapter son projet pour occuper toute une surface

• Prendre la parole devant les autres pour expliquer son projet et ses trouvailles

• Favoriser les échanges

Faire observer le résultat final. Engager une discussion collective pour comprendre : ce que l’on voit, les composantes de la réalisation, les lignes régulières et les lignes irrégulières. 

Installer des échanges pour que chacun explique à quoi lui fait penser le visuel : un morceau de tissu, des chemins, le plan d’une ville imaginaire…

S’interroger sur ce qu’il faudra mettre en ?uvre pour produire le même effet. Après un temps d’échanges, donner deux seules contraintes :
- commencer par dessiner une ou plusieurs fois sur la feuille de papier un réseau de lignes structurées horizontalement et verticalement
- prolonger les lignes du quadrillage avec des lignes totalement différentes, courbes, sans jamais venir recouvrir un autre quadrillage.

 

Installer

un premier temps d’expérimentation en petits groupes. Mettre en commun les résultats et les difficultés rencontrées : le réseau de lignes structurées, les couleurs à associer… Faire commenter tous les résultats produits afin que chacun s’enrichisse des trouvailles des autres.

Laisser un temps suffisant pour que les réalisations se mettent en place. Proposer d’installer les feuilles verticalement afin de libérer le geste graphique.

Afficher les productions pour constituer une composition plastique collective.

Prolonger l’activité sur une grande frise collective installée verticalement. Au début du travail chacun crée un quadrillage régulier positionné n’importe où sur la frise, puis chacun change de place pour prolonger quelques fils en donnant libre cours à son geste graphique