A la manière de Yayoi Kusama -1 Télécharger le pdf
A la manière de Yayoi Kusama -1

A la manière de Yayoi Kusama -1

Compositions plastiques monochromes

Au cours de l’activité, les enfants vont découvrir qu’avec une seule forme géométrique et une unique couleur, il est possible de réaliser de très nombreuses compositions plastiques possibles. Leurs diverses expériences leur permettront d’appréhender le travail de la plasticienne Yayoi Kusama.

Les enfants pourront aussi découvrir les notions de variations de taille, de disposition et de remplissage d’un espace graphique. La juxtaposition des travaux individuels donnera lieu à de multiples compositions qui toutes permettront des échanges sur les effets obtenus.

 

MATÉRIEL

  • Feuilles blanches d’un seul format
  • Des objets permettant de réaliser des cercles de tailles différentes
  • Gouache acrylique brillante type acryl color

 

OBJECTIFS VISÉS

  • S’approprier les éléments du langage plastique
  • Mener un projet individuel dans le cadre d’un projet collectif
  • Observer les effets produits
  • S’intéresser à des trouvailles découvertes dans des oeuvres d’art
  • Donner forme à son imaginaire

 

1 - Plusieurs solutions sont possibles pour débuter cette activité : montrer la composition ci-contre. Laisser un temps suffisant d’observation puis rechercher collectivement le mode opératoire. S’interroger sur la manière d’obtenir les cercles les plus parfaits, quels objets utiliser pour faire les contours, la manière de remplir le plus soigneusement possible ces cercles…

2 - Une fois qu’un certain nombre d’objets auront été trouvés, faire observer le procédé : des cercles de tailles différentes, répartis aléatoirement sur une feuille.

3 - Montrer les deux réalisations ci-contre. Rechercher la réalisation préférée et justifier son choix.

 

4 - Mettre en place l’activité individuelle, en donnant les contraintes suivantes : avoir plusieurs cercles sur une feuille, utiliser uniquement la couleur rouge.Interrompre régulièrement le travail par des temps collectifs d’échanges pour commenter les effets obtenus, poser des questions, émettre des idées…

5 - Introduire ensuite des contraintes :

  • chaque cercle de la feuille ait une taille différente.
  • la feuille est très remplie ou au contraire très aérée.

6 - Faire des essais de composition. Par exemple, quel effet obtient-on en mettant toutes les réalisations bout à bout ? Quel effet obtient-on en les regroupant dans une sorte de grand rectangle ? Que se passe-t-il dès que l’on change l’ordre des dessins dans ces compositions collectives ?

 

7 - Réaliser que même avec des contraintes aussi fortes : une seule forme et une seule couleur, le champ des possibles est infini.

8 - S’il est possible de prendre des photos des compositions collectives et d’afficher les variantes obtenues, les enfants comprendront mieux l’infini des compositions.

9 - Une fois toutes les expérimentations faites, proposer aux enfants de découvrir le travail de l’artiste contemporaine japonaise Yayoi Kusama. Son travail de répétition des pois lui permet de coloniser un espace et d’expérimenter la notion d’infini. En colonisant l’espace, les pois suppriment les frontières entre l’homme et ce qui l’entoure.

 

POUR CONTINUER

  • Une activité de groupe peut être menée sans modifier les contraintes (l’exploration plastique autour d’une seule forme et d’une couleur unique).
  • Dans ce cas, chaque groupe doit commencer à avoir un projet de composition collective et faire en sorte que chaque réalisation individuelle y participe.
  • Par exemple : du plus petit au plus grand. Dans ce cas on peut imaginer une longue frise, la première feuille placée dans le sens de la lecture comporte un seul cercle, la seconde deux, la troisième plus de 2…