A la manière de YAYOI 2 Télécharger le pdf
A la manière de YAYOI 2

A la manière de YAYOI 2

Positif et négatif

Au cours de l’activité, les enfants vont réaliser des oeuvres en « négatif » de celles de l’activité « A la manière de Yayoi Kusama (1) ». Grâce à la technique du drawing gum ou gomme réserve, ils dervont mettre en oeuvre un projet artistique plus abstrait puisque construit de manière inverse.Dans tous les cas, les simples variations de taille et d’organisation de cercles de même couleur sur l’espace restreint d’une feuille les conduiront à développer puis exprimer une sensibilité et un imaginaire en s’emparant et en détournant un élément de langage plastique.

 

MATÉRIEL

  • Feuilles d’un seul format
  • Des objets permettant de réaliser des cercles de tailles différentes
  • Drawing gum
  • Gouache acrylique brillante type Acryl color

 

OBJECTIFS VISÉS

  • Agir sur une forme et une couleur
  • Explorer les possibilités d’assemblage
  • Expérimenter les principes d’organisation et d’assemblages plastiques
  • Tirer parti du tracé et du recouvrement 
  • Favoriser un temps d’échanges pour comparer les effets obtenus

1 - Reprendre les réalisations de l’activité « A la manière de Yayoi Kusama (1) ». Les disposer au milieu des élèves répartis en cercle et proposer le projet artistique suivant : faire des dessins « contraires », c’est-à-dire que tout ce qui était rouge devienne blanc et tout ce qui était blanc soit rouge.
2 - Laisser un temps suffisant à chacun pour imaginer le résultat, puis rechercher collectivement les moyens d’y parvenir.

3 - Montrer les visuels ci-contre après avoir pris le temps de les agrandir suffisamment. Evoquer la technique utilisée avec la gomme réserve ou drawing gum.

4 - Mettre en place l’activité individuellement.

 

5 - Interrompre régulièrement le travail par des temps collectifs d’échanges pour commenter les effets obtenus, poser des questions, émettre des idées, trouver des solutions aux difficultés éventuelles rencontrées.

6 - Une fois la technique expérimentée, proposer aux enfants de réaliser des paires : un dessin positif absolument identique à un dessin négatif.

 

7 - Laisser un temps suffisant à chacun pour rechercher le meilleur moyen de parvenir à une duplication la plus parfaite possible.

8 - Mettre en place l’activité.

 

9 - Interrompre régulièrement le travail par des temps collectifs d’échanges pour commenter les effets obtenus et trouver des solutions aux difficultés éventuelles rencontrées.

10 - Afficher régulièrement les productions puis faire des essais de composition en associant les réalisations.

 

POUR CONTINUER

  • Suivant l’enthousiasme manifesté par les enfants, et le temps qu’ils consacreront à la réalisation des deux variantes, il est possible de composer deux immenses panneaux. L’un avec la version positive, l’autre avec la version négative.
  • Des installations en vis à vis ou un modèle à la suite de l’autre donneront des effets saisissants. Ce sera l’occasion de mettre en place un échange collectif pour que chacun désigne le panneau qu’il préfère et explique les raisons de son choix.