Les monstres monstrueux d'une seule couleur Télécharger le pdf
Les monstres monstrueux d'une seule couleur

Les monstres monstrueux d'une seule couleur

Les traces aléatoires

Au cours de l’activité, les enfants vont découvrir comment produire des traces aléatoires en ayant une action sur des quantités de peinture. L’objectif est ensuite de les faire passer de l’aléatoire au projet artistique. Ils devront alors avoir une action contrôlée sur la direction et la force de leur souffle ainsi que sur la position de la feuille devant eux.

MATÉRIEL

  • Bandes de papier
  • Gouaches liquides type Brillo ou Prima color

OBJECTIFS VISÉS

  • S’intéresser à un effet produit
  • Situer un résultat par rapport à une intention de départ
  • Favoriser un temps d’échanges pour comparer les effets produits
  • Acquérir un lexique approprié pour décrire les effets produits et la manière d’y parvenir

1 - Disposer le matériel au milieu du groupe et annoncer que l’objectif sera de réaliser des monstres sans jamais utiliser ses mains ou un quelconque outil tenu avec les mains. Passé le moment de surprise et d’interrogations diverses, laisser un temps suffisant d’échanges pour que le groupe puisse imaginer comment procéder. 
2 - Si personne n’a trouvé la solution, annoncer comment il va falloir procéder : on dépose une tache de peinture sur la feuille puis on va souffler une première fois dessus.

 

3 - Installer l’atelier et laisser les enfants commencer leurs premières expérimentations.
4 - Interrompre une première fois, après peu de temps, le travail afin de mettre en commun les impressions, voire, les éventuelles difficultés rencontrées. Certains résultats pourront déjà être montrés afin que chacun commente sa réalisation, explique comment il y est parvenu…

5 - Poursuivre les productions en faisant varier uniquement la quantité de peinture déposée sur la feuille au début ou en redéposant une nouvelle goutte de peinture. Afficher les résultats et les faire commenter. A ce stade, les enfants pourront décider d’ajouter ou non des éléments pour rendre encore plus monstrueux leurs monstres (yeux, bouche, doigts au bout des « bras »…).

Remarque : Il sera nécessaire de bien diluer les gouaches. En, effet une texture trop épaisse rendra quasiment impossible l’obtention d’une trace en soufflant. Il faut d’une part que la peinture soit suffisamment diluée et d’autre part que la quantité déposée au début de l’activité sur la feuille soit assez importante pour que les enfants puissent de souffler à plusieurs reprises, dans des directions différentes, sans que la tache initiale ne se soit épuisée en peinture